Le Grimoire de Vaÿre Maÿlise B.

Le Grimoire de Vaÿre  Maÿlise B.

La fin de l' automne (7)

    Je ne veux point clore cette feuille qui est née à un moment où ma plume a décidé de renaître, mais je veux embellir chaque instant qui s'effeuille en cet automne marquant une page qui se dévoile bénéfique à mes pensées.

Même dans les moments les plus obscurs, il y a toujours une légère clarté qui entre en mon esprit.

Un matin comme tant d'autre, j'arpente les rues de mon village fleuri qui juste avant le levée du soleil, je scrute les demeures silencieuses et endormies.

 

les-feuilles-mortes-d-automne1.jpg

La brume recouvre le paysage hypnotisé

Où la scène à mes yeux se dévoile ;

Sous les mots doux qui survolent ma toile,

En cet instant de bonheur à partager.

 

La rosée du matin se dépose en douceur

Sur ce sol d'humus aux milles couleurs ;

Tout comme ce vent de novembre effeuille

La dernière frondaison des arbres en deuil !

 

L'automne perd doucement sa farandole

Laissant place bientôt à l'hiver qui s'installe ;

Offrant de la magie en cette parabole

De ma feuille d'automne pyramidale.

 


Le chant des oiseaux éveillent mes chimères,

Le soleil se fraie un chemin en cette pénombre ;

Il arrive pour réchauffer mon esprit qui se libère

Où mes mots et ma plume jouent avec les ombres !

 

Je sens ce divin vent frôler mon visage,

Rosissant un instant mes joues blanchies ;

Je longe cette rive aux doux présages,

Laissant le temps s'écouler en cette mélodie !

 

J'épie chaque coin où se cache

Toute les beautés que dame nature

Veut bien me chanter et dévoiler !

 

À toi, ma plume qui court sur cette feuille automnale qui hume bon la sérénité.

Maÿ-Lise B.

27/11/15

07/12/15

 

 

 



07/12/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres