Le Grimoire de Vaÿre Maÿlise B.

Le Grimoire de Vaÿre  Maÿlise B.

Romanesque des sens

À l'heure où je t'écris ces quelques mots, ma plume glisse sur un parchemin d'Or. Loin de toi, mais près de mon cœur, l'encre habile dessine sur mes lignes, une courbe parfaite représentant ton corps.

 

Je me surprends à faire un monologue et te destine les joies de mon esprit ; oui, à toi, à celui qui à chaque instant m'arrose de satiété, de bien-être et de bonheur partagé.

 

- Puis-je, en cet instant précis, te décrire le paysage qui esquisse une multitude de tonalités afin qu'en nos cœurs ne cessent de batifoler, sans répit, le doux son de nos folies! Notre nid douillet est si paisible que l'épaisseur des murs chantonne la mélodie de l'hymne à l'amour."

 

Je scrute le ciel à la couleur de tes yeux, le chant des oiseaux accompagne mes pensées, le vent souffle une douce romance essayant de chasser les quelques écharpes cotonneuses fuyant vers d'autres contrées. La scène est exquise, elle donne de la noblesse à ma plume qui d'un trait trace la ligne de notre vie qui n'est que romance aux reflets des sens affinés.

 

Soudainement, je ne sais par quelle magie, mais...

 

Mon esprit rejoint le tiens, je sens ta présence venir me frôler, tes mains me réchauffent, tes bras m'enlacent, ton regard m'enveloppe d'un voile charnel et séducteur... Oh! Je fonds sous ton charme, je deviens au delà de ton hôte, ton humble maîtresse... Je me laisse, sous l'emprise de tes caresses, emporter vers ce vent de fantasme endiablé.

 

- Hummmmm... ! Je te reconnais bien là!" je te souris et te fait un clin d’œil! Je fais face à ta présence au teint fantomatique et je m'exprime en toute liberté. Mais quel est-ce divin qui offre autant de bonheur?".

 

Mes yeux étincellent, mon profil s'étoffe, je deviens coquette et coquine. Ohhhhhh!

 

Normal, comment ne pas succomber face à ton charme enjôleur...

 

Mais, en cet fin de printemps, ton absence est pesante, je te connais si bien que j'entends le timbre de ta voix me dévoiler les mots tendres d'une finesse apaisante dont tu sais si bien les dire et prononcer :

 

"...Chut...! ...! Écoute le silence et laisse toi emporter vers ce chemin bienheureux. Sans inquiétude ni chagrin, je suis là pour t'accompagner et t'allouer toute l'admiration dont tu mérites et ressens le besoin. Je suis ce rai lumineux pour apaiser tes larmes et tes angoisses passagères, je suis cette attention qui suit tes pas sans jamais les quitter, je suis cette sensation qui donne à ton ramage toute son aisance et sa beauté. Voyons, épanouis toi, malgré le nuage qui obscurcit cet instant qui n'est que passager!..."

 

Je fébrile, mon pouls s'accélère ; je ressens tout l'amour que tu m'octroie au quotidien.

 

- Sans toi, je ne serai pas là ; sans ta présence à mes côtés, mon existence n'aurait aucune mesure et serait emplie de contretemps ; à chaque instants, les pauses seraient moroses, les croches des anicroches...et mes sens, face à nos échanges, n'auraient aucune chaleur sous le tempo de nos ardeurs... Veux-tu bien m'excuser, je fais silence pour éviter de te mettre mal à l'aise...et te voir succomber sous un nuage grisonnant, serait pour moi, le plus grand désespoir d'une vie".

 

Tu me regardes et je rougis sous l'immense plaisir de tes rais qui m'éblouissent...

 

- Oh! que c'est bon ce divin qui s'empare de nos deux corps?" On en raffole, on en redemande ! Rien ne peut nous séparer, réconforte moi ! ...

D'un ton enjoué, tu te mets à me fredonner :


- Oh! Ma belle et douce, dis moi, sais-tu que rien n'est plus beau que ton cœur s'épanouissant aux premières lueurs de l'aurore sous les rais timides que je t'envoie?

Il suffit pour cela de t'admirer. Tant que tu auras ma lueur en ton cœur venir à pas de cadence pour te réchauffer ; alors sache qu'en mon Or si précieux, je t'offrirai une nouvelle vie afin que tu revives de nouveau sous le charme de ma beauté. Je t'offre mon rai d'Or en gage d'amour et de fidélité."

Le soleil aux rais d'Or accompagne la rose pourpre afin qu'elle ne meurt jamais... La vie est une hymne à l'amour où il est primordial d'y affiner chaque jours, heures minutes... tout les sens...

 

Maÿ

13 juin 2017

 

IMG_1496950204481.jpg



13/06/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres